LES ÉTAPES DE LA DIGESTION (partie 5) : l’intestin grêle

Table des matières

Selon le dictionnaire Larousse, la digestion constitue la « transformation, à l’intérieur de l’appareil digestif, des aliments en substances chimiques de faible poids moléculaire, capables de passer dans la circulation ». Elle permet donc à notre corps d’avoir accès à l’ensemble des nutriments provenant des aliments que nous ingérons. Celle-ci se déroule dans le système digestif, de la bouche jusqu’à l’anus, et avec l’aide de glandes annexes que sont le foie, le pancréas et les glandes salivaires. Elle peut durer plusieurs heures, selon la composition, la quantité, et le mode de préparation du repas.

Quand on pense au système digestif, la première chose à laquelle on pense sont les intestins. Nous allons donc aborder aujourd’hui une partie de ces derniers : l’intestin grêle !

Cet article fait suite à quatre autres articles : celui sur la bouche et l’œsophage, celui sur l’estomac, celui sur le pancréas, ainsi que celui sur le foie 😉

PHYSIOLOGIE DE L’INSTESTIN GRÊLE

L’intestin grêle représente la première partie de nos intestins (intestins = grêle + côlon), faisant suite à l’estomac. Ce dernier, d’une longueur de 5 à 7m de long, est lui-même divisé en trois parties distinctes :

  • Le duodénum, faisant 25cm
  • Le jéjunum, 2,5m
  • Et l’iléon, 3,5m

La paroi interne de l’intestin grêle est recouverte de « villosités » et « microvillosités ». Ces villosités sont en fait des replis de la muqueuse intestinale, qui vont permettre d’augmenter la surface de contact avec le bol alimentaire, pour maximiser l’absorption des nutriments.

L’intestin grêle comporte aussi des muscles, qui vont permettre de faire progresser les aliments dans l’intestin (=péristaltisme intestinal) et de les mélanger aux différentes enzymes. Ensuite, des petites glandes de la paroi intestinale vont excréter le suc digestif intestinal, contenant de nombreuses enzymes participant à la digestion. Et il existe également des cellules sécrétant du mucus, permettant la lubrification des conduits, et leur protection face à l’acidité.

DUODÉNUM

Le duodénum est surement l’endroit le plus important dans la digestion des aliments. En effet, c’est à cet endroit que le chyme (=aliments après la digestion effectuée par l’estomac) entre en contact avec les sucs pancréatiques et la bile qui y sont déversés (cf articles sur le pancréas et sur le foie).

Ainsi, au niveau du duodénum, glucides lipides et protéines finissent d’être « découpé » en plus petites molécules, grâce à l’action de ces sucs. On obtient du glucose (et autres oses), des acides gras, et des acides aminés prêts à être absorbés ! Suite à cette étape, on dit que le chyme est transformé en « chyle ».

C’est également au niveau du duodénum que commence l’absorption des nutriments issus de la digestion. Cette absorption correspond alors au passage des nutriments de la lumière de l’intestin vers le milieu intérieur par la traversée de la paroi intestinale.

JÉJUNUM ET ILÉON

Au niveau du jéjunum et de l’iléon, les biomolécules non encore digérés du chyme finissent de l’être grâce à des enzymes libérées par la paroi intestinale.

Ensuite, les contractions de l’intestin grêle font avancer les aliments. Ce long trajet donne suffisamment de temps à notre organisme pour absorber les différents nutriments à travers les cellules de la paroi de l’intestin grêle.

Le glucose et les sucres en général, les acides aminés, et les acides gras à courte chaîne vont passer dans les vaisseaux sanguins. Les acides gras à longue chaîne et les triglycérides passeront dans les vaisseaux lymphatiques. Et l’eau, les sels minéraux et les vitamines pourront passer dans l’un ou l’autre de ces vaisseaux.

A noter que l’absorption sera plus importante dans le jéjunum que dans l’iléon.

A l’issue de leur absorption, les nutriments sont envoyés vers le foie qui va gérer leur distribution vers les différents organes. Les résidus quant à eux vont continuer leur progression dans le tube digestif, et plus précisément dans le colon, qui fera l’objet de notre prochain article 😉 !

CONCLUSION

L’intestin grêle, le roi de l’absorption !

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Intestin_gr%C3%AAle

https://www.vidal.fr/sante/nutrition/corps-aliments/digestion-aliments/intestin-grele.html

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-intestin-grele-2737/

https://www.passeportsante.net/fr/parties-corps/Fiche.aspx?doc=intestin-grele

https://digestion.ooreka.fr/astuce/voir/480921/absorption-intestinale

Tu as aimé cet Article ? Partage-le !

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

Laisser un commentaire