#6 Pourquoi votre poids vous fait souffrir (et comment s’en sortir)

Table des matières

Le poids, cette hantise de nombreuses personnes qui ne vivent qu’à travers ça. Pour qui le poids va être une réussite ou bien un échec profond, et qui peut causer beaucoup de souffrance… C’est ce que nous abordons aujourd’hui dans ce podcast !

LE PROBLEME AVEC LE POIDS

Aujourd’hui nous allons aborder la fameuse thématique du poids qui revient très souvent en consultation quand on est Diététicienne. C’est d’ailleurs souvent le premier motif de rendez-vous. Généralement les patients arrivent en consultation en me disant « je veux atteindre tel poids », c’est à dire qu’il y a un objectif de poids prédéfini selon certains critères propres à la personne et cela sous-entend « tant que je n’attendrai pas ce poids là que j’ai prédéterminé je ne serai pas bien dans mon corps ».

Dans ce cas de figure le poids, le chiffre, est fonction du bien-être. Par exemple, la perte de poids va entraîner une grande joie, et à l’inverse quand il y a une prise de poids c’est la catastrophe. Souvent, la conséquence de cette prise de poids va être la restriction alimentaire, dans le but de reperdre ce poids, et pour espérer se sentir mieux. Dans la tête de la personne à ce moment-là c’est donc le poids qui régit l’estime de soi. Et ce comportement peut alors entraîner une obsession du poids, une obsession des chiffres, accompagné de tentatives de surcontrôle de son poids et de son corps.

Mais, si vous m’écoutez régulièrement sur les réseaux sociaux, vous savez que le surcontrôle de l’alimentation ou du corps ce n’est jamais bon ! Et c’est souvent une grande source de souffrance puisque, vous allez l’apprendre dans ce podcast, nous n’avons pas forcément le contrôle sur notre poids…

LE SOURCES DE LA SOUFFRANCE LIÉE AU POIDS

Dans un premier ce mécanisme provient de toutes les injonctions qu’on trouve dans les magazines, sur les réseaux sociaux, … où il est admis qu’avoir des trop de formes / être en surpoids / être gros / etc c’est mauvais. Et au contraire, toutes les personnes qui vont être minces, elles, vont être valorisées (minces et fines pour les femmes, et musclés et secs pour les hommes). Mais nous, à force d’être exposés à cela, on intègre cela inconsciemment. Ainsi, lorsque l’on est en surpoids, forcément on se sent mal et on espère changer.

Autre chose qui fait que l’on peut être en souffrance face à son poids et face à nos tentatives de surcontrôle, ce sont les idées reçues que l’on peut avoir sur le poids. Première idée reçue : on peut contrôler son poids en changeant son alimentation et en pratiquant du sport seulement. En effet, on a tendance à penser que le poids ne varie que si on mange trop ou moins, et que si on pratique du sport ou non. Or, on ne nous apprend pas que le poids varie selon énormément d’autres facteurs, comme le stress et les émotions, le sommeil, les réactions hormonales, les traitements médicamenteux, le transit, la rétention d’eau, l’âge, la génétique … Donc le fait de vous rendre responsable quand vous prenez du poids n’est donc pas juste puisqu’il y a plein d’autres facteurs que vous ne contrôlez pas et que vous ne pouvez pas forcément contrôler.

Autre chose qu’on sait peu sur les variations de poids, c’est qu’un poids au cours de la journée va toujours changer, et c’est tout à fait normal. En général, vous pesez plus lourd le soir que le matin (vous avez mangé, vous avez les jambes un petit peu plus lourdes parce que vous avez marché, vous faites de la rétention d’eau, etc). Donc si vous vous pesez tous les jours et que votre poids varie c’est normal et ce n’est pas forcément signe d’une prise de masse grasse.

Et j’en viens ainsi à la grosse idée reçue qui est celle selon laquelle on peut contrôler son poids / on peut choisir son poids. En effet ce n’est pas vous qui choisissez, mais c’est votre corps. C’est là qu’on fait la différence entre votre poids rêvé, l’objectif que vous vous êtes fixé, et votre poids d’équilibre, celui dans lequel vous n’êtes pas dans la restriction alimentaire et dans lequel vous êtes en bonne santé. Ainsi, lorsque vous êtes dans la croyance que vous pouvez contrôler votre poids, effectivement cela crée de la souffrance puisque en réalité cela n’est pas possible (du moins pas à 100%)

LE SOLUTIONS POUR SE SENTIR MIEUX AVEC SON POIDS

La première solution, que je propose systématiquement en premier rendez-vous de suivi, c’est de déplacer l’objectif de perte de poids. Pour ce faire, je vous propose de vous poser la question « pourquoi est-ce que je veux perdre du poids ? ». Souvent on se rend compte qu’il y a d’autres objectifs bien plus profonds que juste le chiffre. Par exemple : avoir plus d’énergie, retourner marcher parce qu’aujourd’hui j’ai des douleurs articulaires, me sentir mieux dans mon corps, m’apprécier, m’aimer, pouvoir porter les vêtements que j’ai envire, etc. Je vous propose alors de vous concentrer plutôt sur ces seconds objectifs que sur l’objectif de poids seul. Puisque, souvent, ces objectifs là qui viennent après avoir posé la question sont plus forts en termes d’émotion et sont donc plus justes à essayer d’atteindre. Puis aussi, comme énoncé précédemment, il est important de se déplacer de cet objectif de perte de poids seul puisque l’on n’a pas le total contrôle sur notre poids.

Ensuite, si même en effectuant ce travail votre aspect corporel reste important pour vous, je vous propose de vous fier à d’autres éléments que juste le chiffre sur la balance. Cela peut par exemple être prendre ses mensurations, parce que l’on peut perdre de la taille / des bras / etc sans que cela se voit sur la balance. En effet, le muscle pèse plus lourd que la masse grasse. Donc si on prend du muscle et qu’on perd du gras le poids ne bouge pas forcément. Il y a aussi les photos, qui peuvent permettre de voir directement l’évolution. Ou bien aussi les vêtements peuvent être un bon indicateur : si il y a une robe, une chemise ou un pantalon que vous mettiez auparavant et que vous n’arrivez plus à mettre, le jour où vous arriverez à le remettre vous vous rendrez compte que il y a eu de réels changements. Mais encore une fois, j’insiste, il est important de tout de même garder en tête vos objectifs autres que juste l’esthétique. Par exemple, si vous entamez une perte du poids et qu’il n’y a pas trop de changements esthétiques, vous allez peut-être avoir tendance à vous décourager. Mais en vous concentrant aussi sur les autres choses que vous avez réussi à améliorer (ex : gagner en énergie, améliorer la confiance en soi, etc), vous pourrez vous sentir fier de vous.

J’en viens ainsi à la dernière solution pour se libérer du poids et des injonctions de poids données par la société ou par nous-mêmes, celle d’apprendre à s’aimer tel que l’on est. Ce que je dis souvent à mes patients c’est que même si y a cet objectif de perdre du poids, et qu’effectivement il y aura peut-être une perte de poids, il se peut que vous ne vous aimiez toujours pas même après avoir perdu du poids, puisque vous n’avez pas appris à vous aimer. Sans aller jusqu’au grand amour avec son corps, le but sera que votre aspect corporel n’aille plus influencer votre état d’esprit et votre bien-être, puisqu’encore une fois on ne contrôle pas comme on veut son aspect corporel. En effet, si vous avez cette volonté de perdre de poids, il est important de voir ce qu’il y a derrière. Parce que, souvent, le problème est bien plus profond que juste un poids. Donc, quand on ne traite que le poids en lui-même on ne règle pas le problème, et le manque d’estime de va se faire ressentir d’une façon ou d’une autre.

Pour mettre en application tous ces conseils pour se détacher du poids et apprendre à s’aimer, je vous propose un petit exercice : écrire une lettre à votre corps, comme si vous lui parliez, en toute bienveillance, et en le remerciant pour tout ce qui vous permet de faire aujourd’hui. Il vous permet peut-être de partager avec vos proches, de faire des activités que vous aimez, de pouvoir aller marcher, de pouvoir courir parfois… je vous propose d’écrire tout cela pour vous rendre compte que votre corps n’est pas qu’un chiffre, qu’il n’est pas qu’un poids, mais qu’il est votre allié !

CONCLUSION

J’espère que je ne vous aurez pas trop fait peur avec ce podcast ! Je tenais tout de même à ajouter que, bien sûr, quand on va avoir une diététicienne et qu’on cherche à rééquilibrer son alimentation, bien sûr que cela peut mener à une perte de poids, la perte de poids n’est pas impossible. Mais elle n’est qu’une conséquence d’autres changements, et surtout on ne peut pas prédire combien de poids on va perdre et en combien de temps, puisque cela est propre à chacun encore une fois.

En tout cas j’espère que cela vous aura plu ! N’hésitez pas à me dire si vous avez fait le petit exercice de la lettre ce que cela a provoqué en vous, si le podcast vous a aidé à faire ce premier pas de se détacher du poids … et moi je vous dis à la semaine prochaine !

Louise FINEL
Louise FINEL
Diététicienne & Sophrologue à Bastia et en ligne
Inscription à la Newsletter

Tous les mois je vous partage mes actualités, des recettes et menus selon la saisonnalité, et autres partages de bonnes ondes (développement personnel, livres, musiques, podcast, …)

Inscrivez-vous pour ne rien manquer !

Laisser un commentaire

Merci pour votre inscription 😊 !

Votre inscription à la newsletter de Bonheur de Diet a été réalisée avec succès !
Vous allez recevoir celle du mois en cours dans un instant. Vérifiez donc votre boite mail dès maintenant !

Si vous n’avez pas reçu d’email d’ici quelques minutes, pensez à vérifier votre dossier spam ou « courrier indésirable », les filtres antispams sont parfois un peu trop sensibles ! 😉

Si vous utilisez Gmail, pensez à regarder dans votre dossier « Promotions », pour les mêmes raisons.

Si un problème persiste, vous pouvez envoyer un email à bonheurdediet@gmail.com. Je vous répondrai rapidement !